Aujourd’hui, je vais vous vous expliquer le sens du bracelet Ael. J’aurais pu parler d’un autre produit ou d’un design spécifique de la marque, mais devant l’engouement pour ce bijou, un développement écrit s’impose.

Ael, c’est l’ange en breton.

Si je l’ai appelé ainsi, c’est pour son design simple avec des petites plumes. Il permet d’avoir sur soi une part de chance, d’intuition, d’ange gardien ou d’étoile, de ciel ou de magie, bref, ce qu’on a tous près de nous et qu’on oublie souvent. C’est l’intention que je mets moi personnellement dans ce bijou mais chacun peut y mettre celle qu’il veut, ça le rend un peu plus unique et personnel.

C’est le nom que j’ai trouvé le plus approprié pour lui. Je l’ai créé il y a 4 ans déjà bien que je ne l’expose que maintenant.

C’est un bracelet simple, coloré et qui s’accorde facilement à tous les genres de tenues et autres bijoux. Son efficacité discrète est certaine et ses différents coloris permettent toutes les fantaisies. Il est vraiment très actuel et facile à porter !

Sa création : dès que j’ai vu les matières qui le composent, il s’est instantanément fabriqué dans mon esprit et le montage du prototype n’en a été que plus rapide ! Les matières et les proportions se sont assemblées de façon logique et évidente.

Mais même si c’est un bracelet simple, sa fabrication comporte plusieurs étapes.

Première étape : je les fabrique moi-même dans mon atelier, à la demande ou selon mes envies de couleurs. Je passe toujours un agréable moment au montage de ce petit bijou, j’adore préparer les matériaux, l’espace de travail ainsi que l’ambiance dans laquelle je vais travailler. Je mets en place un véritable protocole de la bonne humeur et je m’y mets ! Et le résultat final est mon petit bonheur du jour ! Une explosion de couleur dans mon espace de travail.

Deuxième étape : je passe à la séance photos ! Comme pour le montage, j’attends le bon moment, la bonne lumière, et je commence la mise en image. J’ai une autre vision du bracelet à travers l’objectif, j’aime le photographier seul ou en situation où il offre encore plus de perspectives de mélange de couleurs et de genres.

Troisième étape : je le passe autour du poignet de la personne à qui il est destiné, si la situation le permet ! Moment que j’apprécie vraiment car j’ai l’impression de partager une émotion plus qu’un objet.

Porté, son rendu est différent mais l’effet reste toujours le même, ainsi que l’émotion que je ressens lorsqu’il est au bras de sa propriétaire.

Alors tout naturellement les déclinaisons ont commencé à naître ! La collection de colliers et boucles d’oreille est en cours de préparation, certains modèles ont déjà vu le jour, inspirés par les malas et autres traditions, et sera disponible avant l’été, bien que certains modèles soient déjà exposés sur les réseaux sociaux.

Comme j’aime le mélange des matières, ils seront principalement faits de perles de bois, de pierres semi-précieuses et de couleurs, avec bien sûr l’esprit Ael et les traditions qui me tiennent tant à cœur.

J’écrirai un article spécialement pour cette collection en cours de fabrication !

J’espère qu’elle vous plaira autant que le premier modèle vous a séduit !